Anne-Marie Jaumaud

Anne)Marie Jaumaud

Anne-marie Jaumaud

Format 21 x 21cm
16 pages, intérieur 250g


Berlue, peut-être...
... car voici qu’au milieu de cette dernière grande peinture née dans l’apnée qui asphyxie les certitudes et abuse les souffrances, qui suinte l’essence de térébenthine et l’huile de noix, qui dilue la terre rouge presque stérile d’Octon, avec quelques cobalts et poudres de métaux... voici donc qu’apparut Le Couillu, de sa volonté propre, avec l’in- croyable force érotique qu’il convoque... archétypal... sans mots, sans diatribes, juste un signe...
Avec mon consentement, puisqu’il n’est qu’apparition et que symbole.
À sa juste place, comme toutes ces autres entités et tripailles dessinées par des branches de thym tordues et défuntes abandonnées sur le sol érodé après l’hiver.
Duquel il faut bien s’accommoder...
AMJ